Les 15 leçons que j’ai apprises en essayant de changer le monde.

Mes parents ont tous deux choisi des emplois à caractère social : ma mère entant qu’infirmière spécialisée en santé communautaire, mon père oeuvrant en politique, puis dans le milieu artistique. En plus de leurs emplois, ils ont toujours fait du bénévolat supportant le développement du quartier dans lequel ils vivent depuis plus de 40 ans. J’ai énormément de chance. Toute ma vie j’ai pu observer deux personnes qui ont fait de leur vie des outils pour l’avancement social et communautaire.  À ma sortie de l’université, j’ai accepté un poste dans une firme de marketing à Toronto.  J’ai vite réalisé que je n’étais pas heureuse dans ce travail et que le milieu corporatif n’était pas fait pour moi. Je possédais les aptitudes nécessaires certes, mais je voulais faire une différence. Je voulais mettre à profit mes connaissances et ma passion pour les communications pour soutenir des gens et organismes qui sont des agents transformateurs.  Mais au lieu de me lancer dans une description détaillée du reste du parcours qui m’a mené à accepter en juin dernier la direction de l’organisme Ton Avenir en Main, je préfère vous parler des leçons que j’ai apprises depuis que j’ai choisi de consacrer ma vie au changement social.  Mon but est de vous donner un portrait réaliste des défis et beaux côtés de ce type de travail.
1.    Ne vous attendez pas à avoir un horaire 9 à 5. Par contre, travailler dans un environnement moins structuré vous offrira beaucoup de liberté en termes de gestion de votre temps. Aussi, quand on travaille pour le changement, rien n’est exclu de notre description de tâches !

2.    Au départ, surtout si vous démarrez votre propre organisme, vous aurez sans doute à opérer avec un très petit budget. Soyez patients ; Travaillez fort ; Ne cessez jamais de croire que la cause que vous soutenez aidera à bâtir un monde plus juste. D’autres se joindront à vous et vous trouverez les ressources financières dont vous avez besoin.

3.     Tout comme dans le secteur privé, la croissance d’un organisme ne se produit pas de façon magique. Soyez stratégique. Faites une bonne planification si vous souhaitez pouvoir partager votre message avec un plus grand nombre de personnes.

4.    Il est facile quand on veut changer le monde de perdre le cap. Beaucoup de choses nous interpellent.  Faites une analyse coûts-avantages de vos initiatives. Ceci vous permettra de rester concentrer.

5.    Innovez. Prenez des risques (calculés).

6.    Entourez-vous de gens qui partagent vos valeurs. Communiquez à votre équipe votre vision clairement et souvent. Assurez-vous que tout le monde va dans la même direction et que votre vision est le motivateur principal de chaque membre de votre équipe.

7.    Cherchez à vous entourer de gens qui ont des forces et aptitudes complémentaires. Vous ne serez jamais un expert dans tout, personne ne peut l’être. Votre équipe dictera votre succès.

8.    Apprenez à connaître vos stakeholders. Pour rester pertinent, écoutez-les attentivement, ils vous diront ce dont ils ont besoin.

9.    Le changement social est un processus qui peut être long. Vous rencontrerez souvent de la résistance. Vous devez donc célébrer la plus petite des victoires et bien contextualiser les épreuves.

10.  Vous apprendrez à vous débrouiller et à faire beaucoup avec peu de ressources, une habileté que vous pourrez utiliser toute votre vie dans différents contextes.

11.  Vous avez besoin de trois ingrédients pour bâtir un organisme qui sera un agent de changement: des ressources matérielles et financières, les bonnes personnes et les bonnes idées. Vous pourrez toujours pallier à un manque de ressources financières grâce aux bonnes personnes. Vos ressources les plus importantes sont votre équipe et vos bénévoles.

12.  Trouvez-vous un ou des mentor(s), qui sauront vous inspirer et vous guider. Trouvez aussi d’autres sources d’inspirations. Personnellement, j’adore lire des biographies d’hommes et de femmes qui ont voué leurs vies au changement social. Mais il est aussi possible de trouver de l’inspiration dans la fiction. Peu importe la source, vous en aurez besoin pour continuer à avancer.

13.  Il est facile de laisser une cause qui nous tient à cœur consommer toute notre vie. Soyez passionné, mais garder une balance entre votre vie privée et votre travail. Si vous vous brûler, qui défendra la cause que vous soutenez ?

14.  Vous serez sans doute critiqués, voir même attaqués pour vos idées. Ne compromettez pas vos valeurs, mais  contrairement aux gens qui feront preuve de mesquinerie, soyez respectueux quand vous rencontrer des gens qui sont en désaccord avec vous. Vous serez peut-être un jour appelés à travailler avec eux pour mener un projet à terme.

15.  Au cours des prochaines décennies, notre pays vivra de grands changements. Le Bommers partiront à la retraite, la technologie continuera de changer la façon dont nous vivons, certaines inégalités sociales deviendront plus prononcées. Mon dernier point n’est donc pas un conseil….
Je tiens à vous remercier de considérer mettre le changement social au cœur de votre vie.  Notre monde aura toujours besoin de gens intelligents, altruistes et passionnés.

Et maintenant allez hop. Sortez de chez-vous et changer le monde.
——————————————

Marie-Christine Houle est la directrice nationale de Ton Avenir en Main – Seize Your Future, un organisme qui aide les jeunes femmes à développer leurs talents de leadership et acquérir des habiletés d’influence et d’innovation pour devenir les leaders de demain.
www.tonavenirenmain.ca
Facebook : Ton Avenir en Main – Seize Your Future
Twitter : @mchoule

%d bloggers like this: