S’inspirer, se questionner, s’amuser – Ou comment réussir une journée des métiers

Vous souvenez-vous du métier que vous vouliez faire quand vous alliez être grande à 10, 11, 12 ans? Moi je voulais être archéologue… Comme quoi on a le temps de changer d’idée!

Quant à elles, la grande majorité des filles qui ont participé à la journée des métiers veulent devenir chanteuse, médecin, danseuse professionnelle ou vétérinaire. Intéressant les filles! Mais n’y a-t-il pas une variété de professions entre ces deux domaines? C’est ce qu’elles ont découvert lors de la journée des métiers que nous avons organisée à leur école!

Comme les filles sont souvent influencées par les messages véhiculés par la société par rapport à l’éducation, au travail ou encore aux métiers traditionnellement féminins ou masculins, j’ai choisi d’introduire les filles de cette école primaire du quartier Parc-Extension à des métiers auxquels elles n’auraient pas nécessairement pensé ou dont elles ne soupçonnaient même pas l’existence! Par exemple, parmi les 10 mentores qui ont participé à l’événement, il y avait une psychologue, une gérante de projet et productrice dans l’industrie créative, deux enseignantes (une de danse, une de théâtre), une designer graphique, une vidéaste, une maquilleuse professionnelle, une technicienne en ressources humaines, une bloggeuse et une gestionnaire dans le domaine de l’hôtellerie.

Belle brochette vous me direz! Eh bien non seulement les filles ont beaucoup apprécié la diversité des métiers, mais en tant qu’animatrice de programmes pour filles, j’ai également eu le sentiment de contribuer à leur cheminement dans une société qui ne met pas nécessairement de l’avant toutes les possibilités et chemins différents qu’elles peuvent emprunter.

Et si on regarde l’autre côté de la situation, cette journée des métiers a aussi donné l’opportunité à 10 jeunes femmes de s’impliquer auprès de 36 jeunes filles et de leur partager ce qui les passionne dans leur travail. Pas banal quand même! Quand on pense que les filles ont de la difficulté à s’identifier à des adultes significatifs autres que leurs parents dans leur entourage, j’ai trouvé particulièrement encourageant et inspirant de voir toutes ces jeunes femmes échanger avec toutes ces filles intéressées. Quel beau moment! Les filles comme les mentores sont reparties inspirées et motivées!

Enfin, pour ce qui est des trois ingrédients dont je parle dans mon titre pour réussir une journée des métiers, il s’agit de s’inspirer (d’avoir comme objectif d’inspirer les filles et les mentores), de se questionner (sur les raisons pour lesquelles on fait un événement comme ça et de pousser les filles à questionner les mentores) et bien sûr de s’amuser! Voilà, à votre tour maintenant!

S’il vous passe par la tête un jour de mettre sur pied un tel événement, je vous invite à vous inspirer du guide qui a été mis sur pied par la Fondation filles d’action après nos nombreuses années d’expériences fructueuses! Voici le guide!

Merci et bonne inspiration!

Cet article est apparu sur le blogue de la Fondation filles d’action.

%d bloggers like this: